[Fablab-fr] [fablab brest] Imprimante 3D et Chirurgie Maxillo-Faciale

Jean-Michel Molenaar EMAIL HIDDEN
Lun 1 Juil 09:22:50 CEST 2013


Bonjour,

on travaille déjà avec un chercheur de l'hôpital ici a Grenoble,
notablement pour la recherche sur des connecteurs vasculaire imprimé en 3D,
donc des pièces qui puis être implanté dans des personnes..

Hésite pas de me contacter pour plus d'info.


Jean-michel Molenaar.



Project Manager FabLab / Fablab project manager
Ligne directe / Direct line : Tél. +33 (0)4 76 44 88 76

Fax. +33 (0)4 76 42 76 66
Jean-michel.molenaar at ccsti-grenoble.org

_____________________________
CCSTI Grenoble La Casemate
2 Place Saint Laurent - 38000 GRENOBLE
www.ccsti-grenoble.org /
+45° 19' 76.15"  -5° 73' 24.43"

Short? Here's why. <http://emailcharter.org/>


2013/6/30 Clem Clem <chadeyron at hotmail.com>

> L'université de grenoble serait pe etre interessée par ce genre de
> recherche. Ou l'imag.
> Me contacter si vous voulez.
>
> Sinon, pour un peu plus de precisions, quels materiaux sont compatibles
> actuellement pour l'implantation, et quelle est le besoin en terme de
> definition d'impression ?
>
> ClemClem
>
> Le 30 juin 2013 à 13:43, "Clem Clem" <chadeyron at hotmail.com> a écrit :
>
>
>
> ClemClem
>
> Le 30 juin 2013 à 11:07, Association Limouzi <contact at limouzi.org> a
> écrit :
>
>
> Le 29 juin 2013 à 15:36, Clement Ernoult <clement.ernoult at gmail.com> a
> écrit :
>
>
> Bonjour à tous,
>
> Bonjour Clément,
>
>
> J'ai découvert il y a seulement quelques mois ce qu'étaient les "FABLAB"
> et depuis je suis avec grand intérêt leur développement en France.
> Je suis interne en médecine en 10ème année, spécialisé en chirurgie
> maxillo-faciale
>
> (Le service universitaire de Besançon dans lequel je travail prend en
> charge entre autres des patients pour toutes sortes de lésions traumatiques
> ou cancéreuses de la face qui nécessitent souvent des reconstructions après
> traitement).
>
> L’avènement de l'imagerie médical par scanner avec la possibilité de
> reconstruction 3D en fichier .STL nous permet de créer des modèles afin de
> mieux planifier nos interventions et nos reconstructions.
>
> je serrais curieux d'en savoir plus sur cette possibilité ! ça voudrait
> dire que l'on peux se scanner en entier, et sortir avec notre petit fichier
> STL ? (je connaissait deja les tranches d'IRM sur cd rom)
> faut que je demande ca la prochaine fois ! il faut aller ou pour ca ? (je
> veux bien faire un déplacement expres pour tester ca, et faire un article
> la dessus !!)
>
>
> Habituellement ces modèles sont réalisés en stéréo-lithographie et sont
> extrêmement couteux ce qui a toujours limité leur utilisation qu'aux cas
> extrêmes...
>
> je pense que 3DCERAM a Limoges fait ça oui. en céramique notamment
>
> Des sites démocratiques comme les FABLAB rendent accessible à tous des
> technologies comme les imprimantes 3D que les services hospitaliers n'ont
> pas encore investit...  soit par défaut de connaissance, soit pour un
> problème de financement ou un problème de validité des modèles en fonction
> les imprimantes qui seront utilisés pour traiter des patients...
>
> Il s'agit pour moi de développer l’intérêt pratique et économique d'une
> imprimante 3D plastique ou papier dans le cadre des reconstructions du
> massif facial.
>
> si je ne me trompe pas, pour être implanté, un corps étranger doit etre
> stérile, afin de limiter les risques infectieux. non ? on peux implanter du
> plastique ou du papier sous la peau ???
>
> Ce travail s'inscrit dans la thèse de médecine que je soumettrai à la
> faculté de médecine de Franche Comté en septembre 2014.
> Dans ce cadre, les reconstructions orbitaires seront sans doute mon sujet
> de thèse, mais les applications de tels modèles 3D issu de ces imprimantes
> sont évidement bien plus vaste et pourront sans doute être des atouts en
> chirurgie carcinologique (traitement des cancers), orthognathique
> (chirurgie des machoires) et pré-implantaire (implant dentaire).
>
>
> C'est dans l'optique de faire progresser nos habitudes opératoires, en y
> associant une planification par la réalisation de modèles 3D simples et
> rapides, permettant avant et pendant le bloc de conformer nos plaques,
> guider nos gestes précis que je souhaites mener à bien ce projet. Il en
> découlera une thèse-article qui je l'espère, permettra à chaque patient de
> bénéficier de cette révolution technologique avec un faible cout en terme
> de santé publique.
>
> faible cout, c'est a étudier :) la formation du personnel a cette nouvelle
> technique, plus le prix des équipements ne devraient pas être négligeables.
> Si chaque CHU avait son imprimante à os, ça serait sympa. je vois déjà la
> SPA partenaire des chu comme collecteurs des déchets d'impressions loupées.
>
>
> Je souhaite donc dans un premier temps connaitre pour l'ensemble du réseau
>
> il n'y a pas de base de données centralisée, par contre en général sur
> chaque site internet sont référencées les machines disponibles.
> donc tu peux certainement faire ta propre pêche aux infos sur chaque site,
> (en tappuyant sur la référence ou tu as trouver ces mails -
> wiki.fablab.is/ portal labs )
> car un certain nombre des labs ne répondront pas (par manque de temps, et
> par submersions de courriels a traiter)
>
> FabLab français:
> -Le type d'imprimante que vous possédez dans vos laboratoires ou que vous
> envisagez d'acheter?
>
> la plupart des fablab français sont de "petits" fablab (du point de vue
> budgétaire), comparé a certains autre fablab (Barcelone, Aachen, et
> d'autres aux états unis par exemple, mais pas que).
> peu etre que les plus gros sont ceux de toulouse, grenoble, et
> genevilliers, mais je ne sais pas exactement non plus personnellement.
> les imprimantes disponibles sont majoritairement des reprap, des
> imprimantes 3D open sources, d'amateur, "non professionnelles", qui
> imprimes du plastique (ABS ou PLA).
> au Limouzi Lab nous auront peu être moyen d'avoir accès a une imprimante
> 3D professionnelle Résine. et selon les négociations, peu être une
> imprimante 3D professionnelle céramique.
>
> - FACLAB = 1 veille makerbot (la doyenne de l'université), 1 ultimaker, 3
> DOM, 4 foldarap (donc en gros QUE des repraps amateurs, non pro)
> - limouzi lab = 1 foldarap
> - kelle fabrique dijon - 1 foldarap
> - GSI lab - +/- 32 foldarap et des reprap mendel
> - nyi cc = reparaps
> - petit fablab de paris = repraps
> - grenoble - 1 ultimaker au moins.
> pour les autres, joker.; je sais pas trop. (deja que c'est pas un
> inventaire exaustifs ni réellement réaliste)
>
>
>  -Avec quel type de logiciel vous travaillez vos fichier STL?
>
> pour la modélisation des objets, ce sont souvent (ou pas) des log de
> modélisation industriels (3DSMAX, Autocad, Rhino3D, (catia?) pour ce qui
> est de la population architectes, designers, ingénieurs, ...), et sinon des
> logiciels gratuit comme Trimble Google Sketchup (adapté aux débutants,
> modélisation tres basique), ou des logiciels libres (OpenSCAD, FreeCAD,
> blender) qui sont ensuite exportés en .STL
> pour ma part personnelement je ne sais pas modifier un .STL (mais je ne
> suis pas non plus spécialiste de la 3D comme certain le sont).
>
> -Avez vous déjà validé des modèles réalisés avec ces imprimantes avec
> l'aide d'un bras de mesure 3D par exemple.
>
> a ma connaissance (limité) non, mais je ne suis pas au courant de tout ce
> qu'il se passe. je pense (objectivement) pas qu'aucun LAB ne soit équipé
> d'un tel matériel. mais qu'on me contredise le cas échéant.
> et sinon, qu'entend tu par "valider" ? mesurer la difference des
> variations entre le modele 3D et le scan du modele imrimé ?
> les repraps n'ont pas encore une résolutions comparable a celle des pro,
> mais peut etre que ce n'est pas primordialement nécessaire pour des
> implants sous cutanés. sinon il y a toujours la technique "de l'acetone"
> pour lisser les pieces, et leur donner un aspect joliment fini, esthetique.
>
> -Seriez vous prêt a accueillir des projets expérimentaux portés par des
> futurs chirurgiens comme moi afin de démocratiser l'utilisation des modèles
> 3D au sein des services de chirurgies.
>
> Absolument, bienvenue ! entre, c'est ouvert ! il y a tres probablement
> moyen de financer un tel projet, et de venir H24 faire des tests sur des
> modeles humains vivants consentant (genre moi, par exemple, si tu faire des
> greffes temps reels de pied, pas de soucis, meme sans anestesie.
>
>
> Ce sujet me passionne car il est novateur et généreux envers les patients
> afin de leur apporter une meilleur prise en charge.
> J'aurais également l'opportunité de faire connaitre vos structures lors du
> congrès nationale de chirurgie stomatologie,  maxillo-faciale et de
> chirurgie orale qui aura lieu à Versailles fin septembre 2013
>
> ps : je viens de tomber au hasard sur quelque chose d'interessant, auquel
> je n'arais jamais pensé.
>
> http://www.3ders.org/articles/20130628-super-cool-3d-printed-cortex-casts-for-fractured-bones.html
>
>
> Dans l'attente de vous lire, je vous prie d'agréer mes salutations
> distinguées.
>
> Clément ERNOULT
> Interne de chirurgie maxillo-faciale à Besançon auprès du Pr Meyer.
> 8ème semestre
> 27 Rue des Villas
> 25000 Besançon
> clement.ernoult at gmail.com
> +33 6 59 19 72 36 <%2B33%206%2019%2059%2072%2036>
>
>
> --
> Cordialement,
>
>
> Association Limouzi
> www.limouzi.org
>
>
>
>
>
> Pour vous désinscrire de cette liste : envoyer un mail vide avec en objet
> : unsubscribe à fablab-request at listes.infini.fr
> Pour vous abonner à la newsletter (rythme de publication moindre) :
> http://listes.infini.fr/mdl29.net/info/tyfab-newsletter
>
>
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: <http://lists.imaginationforpeople.org/pipermail/fablab-fr/attachments/20130701/e51f4720/attachment.html>


Plus d'informations sur la liste de diffusion Fablab-fr