[Fablab-fr] Imprimante 3D et Chirurgie Maxillo-Faciale

Emmanuel Gilloz EMAIL HIDDEN
Dim 14 Juil 22:35:52 CEST 2013


>
> L'un de vous (Jonathan Winterflood) parlait de logiciels et scripts open
> sources generateurs de moules a partir d'un fichier stl.
> Quels sont-ils? je ne suis pas sure de comprendre le terme générateur de
> moules à partir d'un STL...


ça me fait penser à : http://www.thingiverse.com/thing:31581


Le 14 juillet 2013 20:58, Clement Ernoult <clement.ernoult at gmail.com> a
écrit :

> Bonjour à tous,
>
> Je tiens tout d'abord à vous remercier de votre réactivité ainsi que de
> vos réponses qui en découlent et des liens partagés.
> Ils m'ont permis de progresser sur la problématique de mon projet.
> Il n'y a pas une semaine qui passe sans que je découvre des nouvelles
> applications entre ces technologies d'impressions 3D et le médical!
>
> Je vais tenter de reprendre les interrogations de certains et de
> développer un peu plus mon projet.
>
> Depuis mon dernier mail, j'ai fait réaliser par l'AIP-PRIMECA de Besançon
> un modèle en ABS les mâchoires d'un patient qui avait une asymétrie faciale.
> ( atelier inter établissement de productique et pôle de ressources
> informatique pour la mécanique: c'est comme un FabLab avec de gros moyens
> car subventionné et qui est réservé aux étudiants en mécanique et aux
> projets universitaires...)
> Le fichier STL venait d'un scanner du massif faciale du patient. Ce
> fichier a ensuite été segmenté une première fois grâce au logiciel Osirix
> de Mac (seul la version payante permet de segmenter les parties qui nous
> intéresse... car c'est pas utile de tout conserver en pratique: peu
> d’intérêt d'autant plus que l'impression sera plus longue et plus cher...)
> Ensuite les finitions du fichier STL ont été réalisé via GeoMagic pour
> préparer avant impression sur une ProJet SD 3500 de chez 3DSystem. Comme le
> souligne Mr Civade passer par un logiciel comme GeoMagic (très cher) semble
> incontournable si l'on veut pas que l'impression soit un échec !
> Existe-t-il des logiciel qui permette de travailler le STL et qui ne coute
> pas 20 000 euros?
> Comme dans le milieu médical tout doit être sécuriser au maximum dès lors
> qu'on s'approche du patient, on se devait de valider ce modèle en le
> scannant avec un bras de mesure 3D: j'ai donc réalisé à l'aide d'un bras de
> mesure FARO une acquisition du modèle afin de comparer les 2 fichiers :
> l'original et celui acquis ce qui a permis de voir qu'il y avait moins de
> 0.3mm de différence! (cf le fichier joint)
>  snap_20130625_154822.png<https://docs.google.com/file/d/0Byjiuh6lBN_MdmRCSEI0Z1ZqMlE/edit?usp=drive_web>
>
> Il conviendrait de voir selon les machines quels sont celles qui sont les
> plus fiables, tout en sachant que pour l'application ici le simple contour
> de la mandibule suffirai donc en terme de précision on se moque d'être
> fidèle à 0,1mm par exemple...
>
> Pour répondre à Mr Civade de Montpellier, la seul piste à ce jour qui m'a
> permis d'avancer est celle du réseau AIP-PRIMECA ! Elles n'ont pas le
> caractère "ouvert" des FabLab mais il semble (du moins à Besançon) très
> bien équipé !!!
>
> Pour répondre à l'association du Limousin:
> - Merci pour le lien 3D ceram : je ne connaissais pas, je vais les
> contacter prochainement.
> -A l'aide d'un Scanner qui réalise une acquisition par coupe de notre
> corps (atténuation des rayon X du faisceau émis et reçu par le récepteur en
> face) les logiciels reconstitues des coupes dans différents plan de
> l'espace : de face dite coupe coronale ou de profile dite coupe sagittal...
> depuis quelques années ces reconstructions permettent également de faire du
> 3D !
> A ce jour le scanner ou TDM pour TomoDensitoMétrie est un examen médical
> soumis à prescription avec le problème des irradiations des rayons X, mais
> techniquement on pourrait scanner un patient en entier : Bodyscan (ce qui
> en pratique est régulièrement fait pour les polytraumatisés de la routes
> par exemple).
> IRM c'est pas la même technologie, pas de rayon X, c'est un champ
> magnétique qui est soumis à notre organisme.
>
>
> Comme cela a été souligné dans un des mails, il ne s'agit pas dans ce
> projet d'implanté les modèles 3D, bien que cela se fait déjà avec le titane
> ou justement la céramique de chez 3D ceram...
>
> http://inhabitat.com/83-year-old-woman-gets-the-worlds-first-3d-printed-jaw/
> Mais la question de l'implantation d'organe ou de tissu via l’ingénieure
> tissulaire est déjà bien réel, bien qu'il s'agisse que des prémices, il
> restera les problème éthique à résoudre...
>
> http://thinkprogress.org/health/2013/05/23/2054281/promising-uses-3d-printing-medicine/?mobile=nc
> http://www.cnbc.com/id/49348354
>
> Ceci dit, les modèles doivent si possible être stérilisables pour guider
> éventuellement le chirurgiens pendant son geste par exemple et être emmené
> au bloc opératoire sans pour autant y être implanté.
>
> Puisque aucun référencement des machines existes, j'ai débuté sous forme
> d'un tableau que chacun pourra compléter ou modifier les références. (cf en
> pièce jointe)
>
> Merci également à l'équipe de Dijon : Kelle fariK pour votre réponse, la
> situation avec Besançon fait que nous aurons sans doute l'occasion de
> travailler ensemble, de même qu'avec celle de Dole ou de Besançon en voie
> de démarrage.
>
> Pour répondre à Laurent Pavot du petitFabLabdeParis, le myen le moins cher
> de réalisé une goutière serait de scanner l'empreinte des dents sur la pâte
> que l'on mord chez le dentiste, puis de l'imprimmé!
> Habituellement on fait des empreintes qui permettent de faire des moulages
> et c'est sur ces moulages qu'on vient faire la gouttière... (fastidieux,
> long et cher...) Avec l'arrivée des scanner optique on peut scanner sa
> dentition haut et bas, plus besoin d'empreintes, ni de moulages... mais ce
> sont les logiciels (très cher) qui permettent de générer la gouttière :
> donc pas sure que le patient y trouve une économie... à voir !
> Ensuite la gouttière est meulé pour adapter les contacts entre les dents
> du haut / celle du bas...
>
> Concernant l'exposé de Philippe Rouch, cf mail de Loic Fejoz, il serait
> intéressant de savoir qu'elle logiciel ils ont utilisé pour leur guide de
> coupe! Je tacherais de m'informer la dessus.
> Quoiqu’il en soit merci pour les liens!
>
>
> L'un de vous (Jonathan Winterflood) parlait de logiciels et scripts open
> sources generateurs de moules a partir d'un fichier stl.
> Quels sont-ils? je ne suis pas sure de comprendre le terme générateur de
> moules à partir d'un STL...
>
> Concernant l'équipe de Metz, merci à Fawzi Katchouri, dont le mail
> permettra de mieux cibler le besoin de mon projet à travers un "cahier des
> charges". Je conçois bien qu'il existe des zones d'ombres qui je l'espèrent
> se lèveront vite.
> Ce cahier des charges sera adapté et validé par mon directeur de thèse que
> je vois ce Jeudi/Vendredi et qui se trouve à Bruxelles et dont le service
> possède la M-Cor (http://www.mcortechnologies.com/)
>
> On peut déjà définir quelques caractéristiques qui seront guidé en parti
> par le coût !
>
> *. définir les contraintes sanitaires de production des objets : *
> -objet devant être fidèle au modèle STL, précision à définir
> -Objet stérilisable
> *
>
> *
> *. définir la taille maxi des objets à imprimer (lxLxh) :*
> -Longueur max: 15cm-20cm
> -Largeur max 15-20cm
> -Hauteur max à minimiser pour raccourcir la durée d'impression, sachant
> que l'on peut découper le fichier STL en 2-3 parties et les réassembler
> comme un puzzle!
>
>
> *. définir les types de matériaux et de structure souhaités: *
> -papier car pas cher, sinon ABS, à préciser
>
> *
> . définir la résolution minimum de l'objet à réaliser (ie de quelle
> tolérance peut on s’accommoder) sachant qu'une bonne résolution en
> extrusion plastique à partir de machines DIY est comprise entre 100 et 200
> microns, et que ces tolérances peuvent éventuellement être amoindries par
> un usinage subséquent.  *
> -En ce qui concerne l'utilité des modèles au sein de mon projet, il me
> semble que c'est largement suffisant.
> Il conviendrait néanmoins de vérifier à l'aide d'un bras de mesure les
> différences observées.
>
> Le Pr Olzweski à Bruxelles et moi même souhaitons travailler en open
> source, ces technologies sont à ce jour trop conserver entre les mains
> d'industriels et nous avons le souhait tout comme vous de démocratiser ces
> applications au bénéfice de chacun au moindre cout.
>
> Je remercie une nouvelle fois tous ceux qui ont pris le temps de répondre
> et de partager.
> J'ai tenté de répondre à chacun, si un aspect vous semble manquer de
> clarté, n'hésitez pas à demander des précisions.
> Je vous joins un fichier Excel qui je l'espère permettra de regrouper les
> informations du réseau France:
>
>
> https://docs.google.com/spreadsheet/ccc?key=0Aijiuh6lBN_MdFJ3WUdCSzRiTzlOc3l1SFBKSHhWVkE&usp=sharing
>
> Cordialement
>
>
>
> Clément ERNOULT
> Interne de chirurgie maxillo-faciale à Besançon auprès du Pr Meyer.
> 8ème semestre
> 27 Rue des Villas
> 25000 Besançon
> clement.ernoult at gmail.com
> +33 6 59 19 72 36 <%2B33%206%2019%2059%2072%2036>
>
>
>
>
>
>
>
>
> 2013/7/4 Jean Philippe CIVADE <jp.civade at 100p100.net>
>
>> **
>> Bonjour,
>>
>> Leurs modeles sont sur Thingiverse :
>> http://www.thingiverse.com/prevue/designs
>>
>> Cordialement,
>> Jean-Philippe CIVADE
>> Labsud
>> *De :* Clem Clem [mailto:chadeyron at hotmail.com <chadeyron at hotmail.com>]*Envoyé
>> :* jeudi 4 juillet 2013 17:01*À :* Liste francophone des FabLabs*Cc :* Loïc
>> Fejoz; Kelle FabriK; contact at artilect.fr; Clement Ernoult; Jean-Michel
>> Molenaar; Association Limouzi; fablab at listes.infini.fr; contact at labfab.fr;
>> contact at telefab.fr; association at nybi.cc; metz fablab; AVE AV-exciters;
>> contact at labsud.org; info at Chtinux.org; Liste francophone des FabLabs;
>> Bertier Luyt; info at pingbase.net; Laboratoire Ouvert Lyonnais;
>> bonjour at lepetitfablabdeparis.fr*Objet :* Re: [Fablab-fr] Imprimante 3D
>> et Chirurgie Maxillo-Faciale
>>
>> Ou pas.
>> Je suis sur le site, ya pas un seul fichier a telecharger.
>> ClemClem
>> Le 4 juil. 2013 à 14:20, "Info le FabShop" <info at lefabshop.fr> a écrit :
>> Pour trouver de bons modèles 3D "imprimables" du corps humai, y compris
>> la matière blanche du cerveau : prevuemedical.com
>>
>>
>> Le 1 juillet 2013 15:20, Loïc Fejoz <loic at fejoz.net> a écrit :
>> On 30/06/2013 11:07, Association Limouzi wrote:
>>
>> Le 29 juin 2013 à 15:36, Clement Ernoult <clement.ernoult at gmail.com> a
>> écrit :
>>
>> Bonjour à tous,
>> Bonjour Clément,
>>
>> J'ai découvert il y a seulement quelques mois ce qu'étaient les "FABLAB"
>> et depuis je suis avec grand intérêt leur développement en France.Jesuis interne en médecine en 10ème année, spécialisé en chirurgie
>> maxillo-faciale
>>
>> (Le service universitaire de Besançon dans lequel je travail prend en
>> charge entre autres des patients pour toutes sortes de lésions traumatiques
>> ou cancéreuses de la face qui nécessitent souvent des reconstructions après
>> traitement).
>> L’avènement de l'imagerie médical par scanner avec la possibilité de
>> reconstruction 3D en fichier .STL nous permet de créer des modèles afin de
>> mieux planifier nos interventions et nos reconstructions.
>>
>> je serrais curieux d'en savoir plus sur cette possibilité ! ça voudrait
>> dire que l'on peux se scanner en entier, et sortir avec notre petit fichier
>> STL ? (je connaissait deja les tranches d'IRM sur cd rom)
>>  faut que je demande ca la prochaine fois ! il faut aller ou pour ca ?
>> (je veux bien faire un déplacement expres pour tester ca, et faire un
>> article la dessus !!)
>>  [...]Bonjour à tous,Au journée de l'UPSTI [1] (profs de STI en classe
>> prépa), j'ai vu un exposé de Philippe ROUCH, professeur, Arts et Métiers
>> PARISTECH [2].Il a montré l'utilisation d'imprimante 3D pour fabriquer un
>> guide de coupe optimal du péroné pour la reconstruction de la mâchoire.Plus
>> exactement, le flux est : image 3d => modèle de la mâchoire + du péroné =>
>> recherche de la meilleure zone à utiliser donc à découper => modèle du
>> guide de coupe => découpage + opération.Sinon, évidement à l'IRCAD [3], ils
>> utilisent beaucoup les imprimantes 3D pour différentes opérations.[1]
>> http://www.lesjourneesdelupsti.fr/[2]
>> http://www-smbh.univ-paris13.fr/recherche/laboratoires/76-laboratoire-de-biomecanique-lbm-arts-et-metiers-paris-tech.html
>> [3] http://www.ircad.fr/-- Cordialement,Loïc Fejoz
>>
>>
>> --
>> Le FabShop
>> 9 rue des Chaumières
>> 35350 La Gouesniere
>>
>> 0299588832
>>
>> www.lefabshop.fr
>>
>> Visitez notre studio à Montreuil
>> www.icimontreuil.com
>>
>> _______________________________________________Fablab-fr mailing list
>> http://imaginationforpeople.org/fr/workgroup/fablab-fr/Désinscription :
>> support at imaginationforpeople.org
>>
>>
>


-- 
Emmanuel Gilloz // Open-Design & FabLab
www.about.me/emmanuelgilloz
0033(0) 612 911 919
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: <http://lists.imaginationforpeople.org/pipermail/fablab-fr/attachments/20130714/ee76d8b5/attachment-0001.html>


Plus d'informations sur la liste de diffusion Fablab-fr